Seforah Benhamou
Naturopathe-Energéticienne
Naturopathie, Shiatsu, Magnétisme, Reiki, Life coaching - depuis 2001
Pour les personnes et les animaux à Neuilly-Paris la Défense.
Seforah Benhamou
Naturopathe-Energéticienne
Naturopathie, Shiatsu, Magnétisme, Reiki, Life coaching - depuis 2001
Pour les personnes et les animaux à Neuilly-Paris la Défense.

Naturopathie

L’hiver approche et la gastroentérite n’est pas loin…. Est-ce une fatalité ou bien y-a-t-il des méthodes pour l’éviter ?

La réponse de la Naturopathie :

Le fait d’être atteint par un virus signifie que la réponse immunitaire de notre corps a été trop faible. Les virus se reproduisent très vite. Ils détruisent les entérocytes - les cellules de l’intestin grêle sécrétant les enzymes nécessaires à la digestion – et endommagent les villosités de l’intestin. De ce fait la digestion est empêchée et les aliments sont rejetés avec une diarrhée : c’est la gastro

Ce phénomène se produit lorsque l’intestin est déjà affaibli et que ses villosités sont poreuses, laissant passer dans la circulation sanguine et lymphatique toutes sortes de molécules ou organismes, dont les virus de la gastroentérite.

La méthode de la Naturopathie :

Si l’on veut éviter d’être infecté il faut donc préserver la paroi intestinale.

Ce rôle de barrière est assuré en grande partie par le microbiote, c’est à dire par les bactéries vivant dans notre intestin. Alliées aux lymphocytes, aux plaques de Peyer et aux IgA elles luttent contre les agents pathogènes que sont les mauvaises bactéries ou les virus.

Mais si le microbiote est déficient, la barrière de protection n’est plus assurée et les virus peuvent proliférer, attaquer l’intestin et nous rendre malades.

Ce que l’on peut faire :

Protéger le microbiote évidemment ! Et le recréer s’il est déficient. Pour le protéger il faut éviter de manger les aliments qui le détruisent. Ce sont ceux qui induisent des fermentations : tous les sucres car ils acidifient le milieu et détruisent les bonnes bactéries, ils affaiblissent les globules blancs. Les laitages (qui contiennent du lactose qui est un sucre), les féculents (qui contiennent des sucres dits « lents »). Car les fermentations modifient l’acidité de l’intestin, tuant ainsi les bonnes bactéries qui nous protègent.

En réduisant significativement ces aliments à l’approche de l’hiver et en réensemençant son microbiote avec des probiotiques (que l’on trouve en pharmacie ou en magasin bio) on se donne toutes les chances de fortifier ses intestins donc son système immunitaire et ainsi de passer à travers la gastro.

Si l’intestin est déjà très abîmé on pourra se supplémenter en L-glutamine, une protéine qui participe à la réparation de la paroi intestinale, disponible en complément alimentaire.

Et en prime, comme les sucres produisent des mucus, milieu favoris des mauvaises bactéries, vous éviterez aussi les rhinites, les angines et les bronchites !

Avec ces précautions vous voilà partis pour un hiver tranquille. Mais ne tardez pas !  Il faut en effet plusieurs semaines avant que l’intestin ne soit nettoyé et réparé.

Alors top chrono ! C’est parti pour une alimentation anti gastro.


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réseaux sociaux

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion