Seforah Benhamou
Naturopathe-Energéticienne
Naturopathie, Shiatsu, Magnétisme, Reiki, Life coaching - depuis 2001
Pour les personnes et les animaux à Neuilly-Paris la Défense.
Seforah Benhamou
Naturopathe-Energéticienne
Naturopathie, Shiatsu, Magnétisme, Reiki, Life coaching - depuis 2001
Pour les personnes et les animaux à Neuilly-Paris la Défense.

C’est un sujet sans fin qui revient dans tous les magasines les journaux télévisés les conversations, les consultations médicales...

Comment est-il possible qu’avec toute notre science et nos moyens de communication ce problème reste dans réponse valable ?

Je vous donne mon point de vue de naturopathe de coach et d’energeticienne :

  • 1er point : ça n’est pas - et de très loin - un problème uniquement d’alimentation
  • 2e point : chaque personne est unique, nos empreintes digitales ou iridiennes le démontrent, et donc un programme standard de type « supprimer le sucre le matin » « faire de l’exercice physique » n’est pas la panacée. On a tous essayé et ca n’a pas marché ! Certains essayent aussi l’hypnose.

Toutes ces approches sont intéressantes mais totalement insuffisantes.

La première problématique dans la perte de poids c’est le métabolisme : comment mon corps utilise-t-il les aliments ? Et tout de suite apres, quelle est ma relation psychologique avec la nourriture ?

Parce que plus on en parle et moins on adresse les racines profondes du déséquilibre alimentaire.

On n'ose pas, on minimise, c’est douloureux, c’est honteux....

Mais sans une prise en charge de cet aspect la reprise de poids est inévitable.

Et nous le savons tous.

Seulement les professionnels du régime n’ont pour la plupart pas les compétences pour aborder cet aspect absolument majeur. Ils vont vous parler de calories, d’equilibre sucre/graisses, de chirurgie bariatrique, de régime dissocié, de chronobiologiqie, de microbutrition.... bref toute la palette des techniques qui en soi sont intéressantes mais ne prennnent pas en charge la source.

Le patient se trouve devoir gérer tout seul le volet psy - ce qu’il ne parvient pas à faire sur le long terme - ou doit aller consulter un autre therapeuthe qui engendre un investissement en temps et en argent très souvent trop important. Ou encore le patient n’a pas conscience de l’importance du psy sur son problème. Il a déjà fait un effort d’ego pour aller voir un professionnel de Santé pour perdre du poids et ça n’est pas si simple d’en parler.... si ce professionnel n’aborde pas de lui-même l’autre aspect, le patient soit n’osera pas soit minimisera.

Et c’est comme cela que des milliers de régimes aboutissent au même résultats : euphorie des premiers semaines ou effectivement on perd un peu voire beaucoup, suivi de la lente et longue et interminable redescente physique et psychologique avec sa reprise de poids, sa honte, sa dévalorisation, son découragement.

C’est pourquoi il est essentiel d’aller vers une approche holisitique.

Regarder l’age, le fonctionnement hormonal, le niveau de stress, les douleurs psychologiques professionnelles et personnelles, le mode de vie, les contraintes inévitables, la motivation, le caractère....

Tout ceci est complexe.

Complexe mais pas impossible. Pour ma part Il m’a fallu des années de réflexion et d’observation pour aboutir et une autre approche qui réunisse tous ces facteurs et en plus les modules dans le temps, car ils sont fluctuants et évolutifs !

Il s’agit donc d’etre accompagné tout au long du programme et encore apres de temps en temps car ce que dit l’adage se vérifie « chassez le naturel il revient au galop », Il faut persévérer afin que comme un tuteur sur la branche elle se redresse et continue à pousser droit.

Tout ceci est à la fois évident et en même temps aucune méthode standard n’a mis en place un programme suffisamment complet.

J’en arrive maitenenant à la partie plus subtile de la nourriture.

Que se passe-t-il lorsqu’on mange ?

Des transformations biochimiques bien sûr qui mettent en œuvre de très nombreux facteurs interdépendants. Outre les organes digestifs, des hormones des enzymes et des bactéries interviennent. Tout ce système doit communiquer avec harmonie pour que la digestion et l’assimilation se passent bien.

Jusque là tout le monde connait.

Mais à un autre niveau, informationnel, Il se passe aussi des choses.

Nous n’ingerons pas uniquement de la matière mais aussi de l’information.

Or cette information va influencer notre métabolisme notre humeur notre psychisme.

Et comme pour tout certaines personnes seront plus sensibles ou plus réceptives que d’autres.

En mangeant par exemple un animal qui a ete tué dans la violence sa chair est biochimiquement transformée par les hormones de stress et de peur. Or cette information ne disparaît pas par magie ! Elle demeure et nous l’absorbons. Cette information de stress et de douleur va être transmise aux bacteries de notre intestin qui elle-mêmes communiquent avec notre cerveau via le système nerveux entérique.

Et ainsi un stress exogène s’imisce en nous et va modifier notre comportement.

Chacune de nos cellules va se construire avec cette information jusqu’a ce qu’elle soit remplacée par une autre identique, ou différente si l’on a changé nos habitudes alimentaires.

L’influence sur la perte ou prise de poids ? Des états anxieux, dépressifs plus ou moins aigües qui  modifient notre relation à la nourriture et notre metabolisme.

Autrefois lors des repas on prenait un temps de prière pour remercier le créateur de cette nourriture. Ce temps apportait un apaisement. Tous ceux qui connaissent le reiki par exemple ou la méditation savent de quoi je parle. L’apaisement véhicule lui aussi de l’information au niveau vibratoire. Ce qui change la nature même de la nourriture.

De nos jours on mange vite, sans conscience la plupart du temps.... Mais les faits sont là. Sans parler de l’obesité ou de la malbouffe, le simple surpoids est aussi une question de conscience.

Si l’on met de la conscience et de la gratitude dans la nourriture physique c’est le système tout entier qui en bénéficie. Les addictions alimentaires sont essentiellement dues à un déséquilibre du microbiote intestinal : ce sont les bacteries de notre intestin qui réclament et non notre propre volonté ! Si l’on communique avec elles, en plus d’une diète appropriée, on règle bon nombre de cas d’addiction alimentaire. Il y a donc tout un travail de prise de conscience et de conscience à découvrir afin de comprendre pourquoi parfois notre système dysfonctionne, pourquoi ces créatures alliées que sont nos bacteries, se mettent à faire n’importe quoi....

 

Pour conclure je reprendrai les fondamentaux : je mange quoi pourquoi et comment ?

En élucidant ces questions on traite le déséquilibre alimentaire sur la durée et même pour toujours !


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réseaux sociaux

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion