Seforah Benhamou
Naturopathe-Energéticienne
Naturopathie, Shiatsu, Magnétisme, Reiki, Life coaching - depuis 2001
Pour les personnes et les animaux à Neuilly-Paris la Défense.
Seforah Benhamou
Naturopathe-Energéticienne
Naturopathie, Shiatsu, Magnétisme, Reiki, Life coaching - depuis 2001
Pour les personnes et les animaux à Neuilly-Paris la Défense.

Dans nos vies urbaines et modernes il est devenu normal de changer de profession au cours d’une vie. On évolue vers davantage de besoin de se réaliser et pas uniquement de gagner sa vie. Et puisqu’on change et murit, le caractère affirme certaines facettes, les envies de correspondre davantage à cette personnalité émergente différente se font pressantes, jusqu’au moment où il n’y a plus vraiment de « choix », c’est une question d’équilibre absolue.

Pour certains – rares – cette transition se fait en conscience, ce qui permet de préparer le changement sur ses différentes plans : professionnel, financier, familial.

Mais pour la plupart, la distorsion entre le vécu et le besoin s’est construite en silence, comme une personnalité parallèle qu’on aura gardé le plus longtemps possible muette, de peur de tous ces changements qui vont devoir être gérés.

Le rythme alors s’accélère, l’inconfort moral, intellectuel et émotionnel prend de plus en plus de place et certaines personnes lâchent tout brutalement pour aller vers un inconnu qui en réalité va demander une énergie colossale.

Plutôt que tout chambouler sans préparation et prendre des risques inconsidérés on peut – et je dirais même on doit – être accompagné d’un coach.

Pourquoi ? Parce que gérer les émotions en même temps que les réalités matérielles tout en construisant un nouveau projet est tout simplement inhumain. D’où les burnouts, les dépressions, les pertes financières, les divorces baclés qui peuvent accompagner ces périodes de mutation intense.

Le coach est à la fois une oreille attentive et émotionnellement bienveillante mais neutre, un professionnel qui connaît les étapes que franchit et va traverser son client et qui voit plus loin que le client lui-même. Comment se peut-il qu’un étranger voit pour nous ? Simplement parce qu’il connait les processus qui font parti du comportement humain et parcequ’il a repéré les qualités et les faiblesses de son client. En cela le coach va co-créer le projet de son client, non pas en lui disant ce qu’il doit faire, mais en l’aidant à trouver ses solutions, celles qui correspondent à sa situation, son tempérament, ses contraintes et ….. ses peurs.

Car évidemment, tout changer entraine des peurs bien légitimes. S’il n’y avait aucune peur on serait dans l’inconscience à braver le danger sans le voir. La peur permet d’évaluer les dangers et de les adresser dans les bonnes proportions. C’est l’insécurité financière essentiellement et les dissensions familiales qui créent les angoisses les plus énergétivores et il faut les accueillir et leur apporter les bonnes réponses.

Car il faut une énorme quantité d’énergie bien canalisée pour aborder le changement. Si tout est bien construit, si l’on est accompagné intelligemment, cette énergie va se générer naturellement et se distribuer efficacement. Si l’on est seul face à ses peurs, à toutes les contraintes qu’il va falloir traiter, on disperse cette précieuse énergie dans tous les sens et n’importe comment et on va rapidement se sentir épuisé. Epuisé physiquement mais aussi psychiquement avec de moins en moins d’enthousiasme, valeur nécessaire et indispensable au changement. Mais la machine sera emballée, on ne pourra plus reculer et on n’aura pas les ressources pour mener le projet à sa réussite. C’est comme cela que certains courent à la catastrophe.

Et justement, le coach est là pour empêcher que le projet se transforme en catastrophe et pour en faire une étape de vie réussie.

C’est pourquoi l’accompagnement du coach se fait dans la durée, tout au long du processus. Il met des balises, il aide à tracer le chemin et construire les étapes. Le coach impulse le rythme là ou le client irait trop vite ou trop lentement. Il consolide la confiance en soi, il fait fleurir cette personnalité qui s’est révélée mais n’est pas encore assez solide pour voler de ses propres ailes. Au fur et à mesure que le projet se construit, la solidité s’installe et quand elle est installée, comme Mary Poppins, le coach s’efface et la nouvelle vie de son client prend toute sa dimension.

Alors pour des questions de coût certaines personnes pensent pouvoir faire l’économie de cet accompagnement. Elles harcèlent leurs amis, leur famille, s’épanchent largement mais, inutilement ou pire, n’en parlent à personne et veulent tout faire tout seul ! C’est non seulement irréaliste mais dangereux.  Les proches sont bien trop impliqués sentimentalement pour être d’une quelconque utilité, outre le fait qu’ils n’oseront pas toujours prendre parti et se feront surtout l’avocat du diable : « tu vas tout perdre, pense à tes enfants, c’est pas raisonnable »…… Toutes ces paroles bienveillantes mais inappropriées.

Le coach coûte de l’argent c’est certain. Mais en même temps cet argent dépensé va contribuer à la réussite. Il faut le regarder comme un investissement en soi-même. Cela crée chez le client une « obligation de résultat », exactement comme en thérapie.

A chacun bien sûr de voir mais je peux vous le dire d’expérience, si l’on est pas prêt à investir sur soi cela démontre que l’on ne croit pas en son propre projet, que l’on est pas convaincu, et de ce fait il y a peu de chance que les autres y croient et par voie de conséquence que cela réussisse. Commence alors la tragique spirale des échecs et de la perte d’estime de soi.

Alors que faire ? Ne rien faire ? Renoncer au changement ?

Mon expérience de presque 18 ans en accompagnement m’autorise à vous dire que refuser le changement lorsque tous les signes sont là (mauvaises performances au travail, lassitude, boule d’angoisse le matin, irritabilité, fatigue inexpliquée, déprime saisonnière, susceptibilité, insomnies, mal au dos, douleurs articulaire, digestives...) c’est dérouler le tapis rouge à la maladie. Car l’esprit déçu et dépité va créer des maladies dans le corps physique afin d’être entendu. Que cela ait été programmé ou que cela s’impose à nous, il y a des moments dans la vie où il faut savoir lire les signes et faire preuve de courage, celui d’être soi-même et celui d’aller vers un nouveau bonheur.


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réseaux sociaux

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion