Seforah Benhamou
Naturopathe-Energéticienne
Naturopathie, Shiatsu, Magnétisme, Reiki, Life coaching - depuis 2001
Pour les personnes et les animaux à Neuilly-Paris la Défense.
Seforah Benhamou
Naturopathe-Energéticienne
Naturopathie, Shiatsu, Magnétisme, Reiki, Life coaching - depuis 2001
Pour les personnes et les animaux à Neuilly-Paris la Défense.

Shiatsu

Normalement notre corps possède toutes les ressources pour ne pas tomber malade. Que l’attaque soit virale ou bactérienne voire fongique, nous avons des outils pour barrer le chemin et détruire ces intrus. Pourquoi alors certaines personnes tombent-elles malades et pas les autres ?

Si le système immunitaire est déficient, le temps de réaction du corps pourra être trop long. Les virus et bactéries se reproduisent en quelques heures, créant d’énormes colonies qui se répandent et se multiplient.

Le système immunitaire est constitué de nombreux acteurs : les ganglions, la rate, les globules blancs du sang et des bactéries spécialisées dans l’intestin. Chacun de ces acteurs a des spécialités. Selon le type d’infection, le nerf vague enverra au système immunitaire des informations sur la nature de l’infection, qu’il aura repéré par son réseau de nerfs afférents. Alors la réponse immunitaire appropriée sera enclenchée, en envoyant sur le site infecté, les opérateurs appropriés (lymphocytes, neutrophiles, immunoglobulines….). Ces opérations chez une personne en bonne santé, ne prennent que quelques secondes !

On comprends d’ores et déjà que

  • Si la personne a un nerf vague bloqué ou en mauvais état
  • Si son intestin est mal en point
  • Si les globules blancs dans le sang sont (momentanément) insuffisants,

en quelques dizaines de minutes virus ou bactéries auront le temps de proliférer et c’est la maladie.

L’idée est donc de conserver ou restaurer un bon système immunitaire, et heureusement, il y a pour cela des moyens.

Tout d’abord, considérons le nerf vague. C’est un axe majeur de notre système nerveux autonome (celui qui ne dépend pas de la volonté), qui régule les fonctions telles que la digestion, les battements du cœur, l’ouverture et fermeture des alvéoles pulmonaires, le péristaltisme stomacal et intestinal. Chez de nombreuses personnes, l’anxiété, la fatigue ou le stress, vont bloquer le nerf vague, en général au niveau du plexus solaire. Ce blocage conduira à ralentir les influx nerveux portés par ce nerf et ses ramifications. Ce ralentissement est suffisant pour affecter la réponse immunitaire.

Voilà pourquoi les personnes stressées, anxieuses ou fatiguées attrapent plus facilement des maladies.

Considérons maintenant les globules blanc du sang. Des expériences ont démontré qu’après l’ingestion d’un aliment sucré, les macrophages du sang sont moins performants. Normalement un macrophage peut phagocyter une centaine de bactéries. Après avoir ingéré un aliment sucré, nos macrophages ne peuvent plus tuer que quelques bactéries, avant de mourir eux-mêmes. Le sucre laisse donc la place libre aux infections !

Enfin regardons l’intestin et son microbiote. Si les « bonnes bactéries » qui constituent notre système immunitaire sont en sous nombre à cause d’un déséquilibre, la barrière intestinale n’est plus assurée et les microbes passent dans le sang ou dans le système lymphatique.

La rate, quant à elle, assure la défense contre les bactéries encapsulées (avec des coques) telles que les pneumocoques ou méningocoques.

Il se pourra bien entendu, qu’une personne souffre de plusieurs de ces déséquilibres. Anxiété + dysbiose intestinale + alimentation trop riche en sucre. A coup sûr cette personne aura souvent des ennuis de santé, qui peuvent n’être que de simples rhumes mais aussi peuvent être plus sérieux.

Comment faire donc pour améliorer l’état de cette « armée » constituée des corps défendants que nous venons de voir ?

Dans un premier temps l’alimentation va jouer un rôle crucial. Pour avoir un microbiote en bon état il faut un apport conséquent en fibres crues, véhicules d’enzymes et de bactéries diversifiées. Elles assurent de plus un bon transit, évitant les macérations et fermentations intestinales qui attaquent la muqueuse et les bonnes bactéries. Il faudra ensuite un système nerveux en bon état, avec par exemple un apport suffisant en oméga 3 qui préservent la gaine de myéline des nerfs. Et que ce système soit apaisé afin que les nœuds et blocages disparaissent. Il faudra ensuite, de l’activité physique régulière afin d’oxygéner nos cellules et notre sang, produire de cette façon les hormones et neuro transmetteurs nécessaires, ainsi favorisés par une bonne circulation générale.

Au-delà de cette hygiène de vie au quotidien, on pourra avoir recours à des plantes « booster d’immunité », comme l’astragale, principe de base dans la médecine chinoise. On pourra aussi s’aider avec des techniques, comme celles que j’utilise, avec le shiatsu qui poncture et tonifie des points d’immunité sur les méridiens. Cela peut aussi être l’acupuncture. Et pour les nœuds du nerf vague je ne connais rien de mieux que le magnétisme ou reiki qui provoque une totale relaxation du plexus et laisse passer l’énergie et les influx nerveux.

En ce moment particulièrement, tout le monde est concerné par la tonicité de son système immunitaire alors dès à présent, mettez en place ces préconisations et vous améliorerez considérablement vos chances de rester en bonne santé !


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réseaux sociaux

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion